18/11/2013

› Rugby › LE "BRICOLAGE" AVAIT DU BON !...

Combat, courage, discipline... les qualités villeréalaises.| Archives © Jean‐Paul Epinette ‐ iCimedia|Jean-Paul Epinette

Layrac 20 - Villeréal 22. - Les Layracais l'ont mauvaise ! Déjà, ils avaient mal digéré le match de barrage qui avait vu, la saison passée, Villeréal leur chiper le billet des demi-finales. Ils avaient la mémoire courte. Ils auraient dû se souvenir aussi que les Jaune et Bleu avaient menacé tour à tour Nérac puis Tournon, le futur champion de France. Ils auraient dû aussi comprendre pourquoi, il y a 8 jours, Fumel n'avait pas réussi "à dicter sa loi" aux Villeréalais...



Mais, les banlieusards agenais se pensaient suffisamment puissants pour les balayer à grand renfort de groupés-pénétrants.

Peut-être avaient-ils cru lire dans Villeréal-infos – eux aussi – que l'USV se présenterait avec une équipe de... bras-cassés ?...

Il ne faut jamais chercher entre les lignes ce qui n'y est pas écrit.

Si, vendredi soir, composer une équipe avait laissé l'impression d'un exercice de bricolage, tant il manquait de joueurs, nulle part il n'était dit que l'USV était une équipe de bricoleurs. Il y a une sacrée nuance que les Layracais ont éprouvée à leurs dépens !

Ceci dit, à l'heure de coucher vingt-deux noms sur le papier, l'encadrement faisait grise mine. Car, ce qu'on ne vous a pas dit c'est que la compo venait à peine d'être mise en ligne quand on apprit que Richard Fradet venait d'avoir un accident de voiture. Le comble !

La charnière Fradet-Pereira, que Cheyrou et Getto avait prévu d'expérimenter, était mort-née ! Vu les circonstances, en effet, les coachs avaient saisi l'occasion pour faire tourner l'effectif. (Écoutez l'interview de Romain Cheyrou, ci-dessous.)

Les Layracais se sont trompés

Trompés d'autant mieux que les premières minutes les confortèrent dans leur conviction : ils allaient laminer leur adversaire. Effectivement, dès la 5ème minute, leur seconde ligne s'écroulait derrière la ligne en conclusion d'un groupé pénétrant.

Alors, tout au long du match, ils négligèrent de prendre les points préférant la perspective de pénal-touches plus gourmande. Fatale erreur.

Côté villeréalais, il n'y avait pas trente-six solutions. Mouiller le maillot 80 minutes durant. Se montrer solidaire. Se battre sur tous les ballons. Contre tout adversaire, sans lui laisser de répit. Mais aussi se montrer discipliné. Et courageux !

De tout cela, les vingt-deux acteurs en jaune et bleu, se montrèrent capables. Malgré le coup dur de l'entame, ils installèrent une grosse défense. Efficaces. À la pause, grâce au pied de Pereira, Layrac ne menait que d'un point.

Et malgré la perte successivement d'Escande et de Pigagnol, après les citrons on reprit avec les mêmes ingrédients. Tous les ballons furent l'objet d'un défi.

À peine la reprise sifflée, Maxime Grasset se jetait sur un ballon perdu par Layrac, et soufflait la politesse à des locaux qui venaient de prendre un grand coup sur le casque.

C'est si vrai que six minutes plus tard, Fornasier raflait au passage une passe layracaise et se faisait la malle derrière la ligne ! On approchait de la 50e minutes et l'USV menait 19 à 10.

La réaction layracaise fut immédiate et vigoureuse (53e ; 17 à 19). Mais pas suffisante, Villeréal menait toujours à cinq minutes du terme. Alors, coup sur coup Layrac dégaina (75e ; 20 à 19) mais Villeréal riposta (79e ; 20 à 22).

Le "bricolage" s'était même offert le luxe d'un suspense haletant !

... et se battre sur tous les ballons.| Archives © Jean‐Paul Epinette ‐ iCimedia

LAYRAC 20 – VILLERÉAL 22  
(Mi-temps 10-9)  
LA FICHE TECHNIQUE (7e journée)

LAYRAC : Stade José Pénétro. Temps : couvert. Terrain : gras. Arbitre : Laurent Lasnavères (Armagnac-Bigorre). Délégué : Jacques Géraud (Périgord-Agenais).

A.S. LAYRACAISE :
2
essais : Decarli (5e), Massardi (53e). – 2 pénalités (35e, 75e) et 2 transformations : Inigo.

Composition de l'A.S. Layracaise : Calmel, Emerit, Escuraing. - David (cap), Decarli. - Jacquemin, Grafeille, Garens. - (m) Inigo, (o) Gaffard. - Bernéjo, Andrieu, Boyer, Badamassi. - Facci. Le banc : Claysac, Trocmez, Pédron, Massardi, Maleysson, Morlay, Combres

U.S. VILLERÉALAISE :
2 essais : Grasset (41e), Fornasier (47e). - 4 pénalités : Pereira (12e, 17e, 40e), Damien Boursinhac (79e).

Composition de l'US Villeréalaise : Velez-de-la-Cruz, Reigne, Escande. - M. Chenu, V. Pigagnol. - Serres, Peretti, Jany. - (m) Benoit Boursinhac, (o) Pereira. - Magnol, Duluc (cap), Fornasier, Maxime Grasset. - Conduché. Le banc : Nouaille, Vigneau, Marsault, Getto, Fradet.

Évolution du score : 7-0 ; 7-3 ; 7-6 ; 10-6 ; 10-9 ; 10-14 ; 10-19 ; 17-19 ; 20-19 ; 20-22.

Transistor

Écoutez Romain Cheyrou, entraîneur de l'USV :  « À Villeréal, tout le monde est utile, personne n'est indispensable... »

  Réserves Honneur : LAYRAC 32 – VILLERÉAL 0    

  Résultats et classement :  le  point sur le championnat

>>> D'autres infos sur l'USV sur www.rugby-villereal.fr.

>>> Retrouvez tous les articles sur l'USV : tapez "rugby" dans la fenêtre "Rechercher un article", en haut de l'écran, ou bien saisissez le thème de votre choix.


 

 

 

 

 

18/11/2013