LA RÉACTION TROP TARDIVE DES JAUNE ET BLEU - Villeréalinfos.fr
08/10/2017

Déception › LA RÉACTION TROP TARDIVE DES JAUNE ET BLEU

Dès la reprise, Pereira prend la tête de la révolte et signe un essai...|Photo © jean-Paul Epinette - icimedia@free.fr

PORT-STE-MARIE 34
VILLERÉAL 22
Du retard à l'allumage et une première mi-temps catastrophique (27 à 3), les Jaune et Bleu, hier, se sont passé eux-mêmes la corde au cou. Ils ont pourtant signé une seconde mi-temps nettement à leur avantage (3 essais) jusqu'au contre qui, à l'heure de jeu, offrit aux locaux un 4e essai à zéro passe ! Les problèmes d'effectif commencent à peser sur l'USV...



Si aucun des essais portais ne vint en conclusion d'un mouvement offensif construit, il ne faut pas conclure pour autant que Le Port n'a pas produit de rugby. Sa victoire est indiscutable. L'ASPL a signé un bon match de pression, ultra efficace au point d'avoir marqué sur chaque ballon récupéré. Une performance.

Même si, d'entrée, ils concédèrent 3 points – une faute sur un assaut villeréalais, la façon dont les Portais entamèrent la rencontre fut donc probante.

Ce qui faisait dire à Maradènes, le coach villeréalais que sa défaite était normale : « Ils étaient agressifs en défense, montaient très vite, et s'engageaient. Ils nous ont posé des problèmes de réalisation.»

Si les Jaune et Bleu ont été présents, leur entraîneur note un problème de basculement entre l'engagement dans l'attaque / et le repositionnement en défense qui devrait être immédiat : « Les essais en contre du Port ont été vite et bien joués.»

Mentalement, les Villeréalais ont subi. Particulièrement durant les vingt premières minutes (17 à 3), où ils parurent sur la réserve, non-réactifs. « On les a regardés, dit Maradènes, ça a suffi pour qu'ils exploitent les opportunités qu'on leur a laissées.»

Nathan Gouget, intercalé dans la ligne d'attaque... - Photo © jean-Paul Epinette - icimedia@free.fr

Salutaire, la réaction villeréalaise de la seconde période relevait quand même du défi impossible. L'essai de Brice Pereira fut limpide (42e). Derrière son regroupement, à 20 m de la ligne de l'ASPL, Boursinhac renversait opportunément.

Plein axe, un leurre fixait un premier défenseur, Pereira se débarrassait du second sur une feinte de passe et plongeait entre les perches. L'USV reprenait des couleurs. (27 à 10).

Et manifestement, ce n'était pas fini. Trois minutes plus tard, Duluc se faisait la paire plein champs et n'était repris que de justesse. Le Port était contraint à la faute.

La pénaltouche conduisait tout le monde sur les 5 m portais. Ça sentait le roussi pour les locaux qui trouvaient leur salut (48e) dans un bourre-pif des plus classiques qui requinqua les uns et coupa les jambes des autres.

Les Villeréalais insistaient. Les Portais se multipliaient pour repousser le spectre d'un retour adverse. La rentrée de Damien Grasset, par son expérience, allait s'avérer bénéfique dans la réorganisation du jeu des Jaune et Bleu.

C'est pourtant lui qui allait offrir son dégagement un peu trop lent au contre du jeune – et grand quand il lève les bras ! – avant Biason qui bénéficia d'un rebond... défavorable aux trois défenseurs visiteurs. Il ramassait le ballon et le déposait derrière la ligne. (34 à 10 ; 64e)

Mais Loïc Serres et ses copains refusaient d'abdiquer. Ils portaient immédiatement le jeu dans le camp portais, mettaient leur adversaire à la faute et héritaient d'une pénaltouche qu'ils bonifiaient aussitôt. (34 à 15 ; 72e).

Toujours d'attaque, Loïc Serres, le capitaine villeréalais, a été injustement privé d'un essai. - Photo © jean-Paul Epinette - icimedia@free.fr

Bénéficiant des arrêts de jeu (ceux du bourre-pif, notamment), les garçons de Maradènes remettaient le couvert. Dans la même configuration. Avec le même résultat, prouvant qu'ils étaient capables de marquer, aussi, sur ballon porté... même contre plus "gros", à condition de le bien conduire. (34 à 20 ; 79e)

Mais il était trop tard. Et l'on pouvait regretter à Villeréal la mésentente entre Richard et Duluc qui coûta les 7 points de la 17e, l'action d'essai de Serres avec Cayssille, avortée par un drapeau de touche levé de façon misérable (1), le contre sur Grasset et tous les ballons « cafouillés, ou tombés, ou rendus, ou perdus sur faute. » – dixit Maradènes.

La défaite est nette, mais l'entraîneur villeréalais voulait positiver : « On a réussi à enchaîner des temps de jeu dans la largeur, sans perdre le ballon en route. (Au bout, c'est pas encore ça...) Mais on a été capable de se réorganiser sur des blocs de jeu intéressants. J'y ai retrouvé ce que l'on veut mettre en place et que l'on travail à l'entraînement. C'est pour ça qu'on ne peut pas se satisfaire qu'ils soient rendus de la sorte...»

– (1) - Si l'on se montre, ici, sévère, c'est parce que l'honnête homme qui a levé son drapeau pour signaler la touche (36e) a triché. Serres avait passé sa balle avant. Et nous affirmons d'autant plus sereinement sa déloyauté qu'à quatre reprises auparavant, l'arbitre avait déjugé ce  juge de touche. Manque de pot pour les Villeréalais, sur cette action d'essai M. Thouron était masqué par les joueurs.

Soutenu par Cayssille, Caminade s'engage dans l'espace que vient de lui ouvrir Gouget... - Photo © jean-Paul Epinette - icimedia@free.fr

— La feuille de match  —
Championnat du Périgord-Agenais Honneur - 3e journée

PORT-STE-MARIE 34 – VILLERÉAL 22  
(Mi-temps : 27 à 3)

PORT STE-MARIE - ST-LAURENT : Stade de Lamothe. Temps : chaud et ensoleillé. Terrain : excellent. Arbitre : Vincent Thouron. - Délégué : Jean-Marie Diraison. (Périgord-Agenais).

A.S. PORT-STE-MARIE - ST-LAURENT :
4 essais : Stédile (8e, 40e), Courcelle (17e), Biason (64e).
2 pénalités (15e, 33e )  et 4 transformations : Labassa.

Cartons jaunes : Morjon (23e) ; Labassa (79e)

Composition de l'ASPL : Boris, Laurent, St-Loubert. - Tauron, Le Fur (cap). - Cibola, Sauret, Marmié. - (m) Bousquier, (o) Tourtarel. - Stédile, Courcelle, Morjon, Trussan. - Labassa. - Le banc : Géronimo, Fourteau, Biason, Jinnah, Laborde, Ponsolle. - Entraîneur : Jean-Jacques Crayssac. Adjoint : Jean-Marc Lavaux. Soigneur : Pascal Darieux.

U.S. VILLERÉALAISE :
3 essais : Pereira (42e), Collectif (72e, 79e).
1 pénalité (3e) et 2 transformations : Richard.

Composition de l'US Villeréal : Nouaille, Reigne, Bouyou. - Chaumond, Viratelle. - Serres (cap), Gouget, Nicolas. - (m) Boursinhac, (o) Magnol. - Caminade, Pereira, W. Cayssille, Duluc. - Richard. Le banc : Christ, Vivalda, Marmié, Tizon, D. Grasset. - Entraîneur : Philippe Maradènes. Adjoint : Damien Grasset. Soigneur : Arnaud Beuvin.

Le planchot : 0-3 ; 7-3 ; 10-3 ; 17-3 ; 20-3 ; 27-3  (MT) 27-10 ; 34 - 10 ; 34-15 ; 34-22.


Équipe Réserve
ASPL 52 - Villeréal 14


 

 

 

 

 

 

08/10/2017