28/04/2019

Nos poubelles › LE MARCHÉ DOIT S'Y METTRE AUSSI

Hebdomadaire, estival ou gourmand, le marché devra gérer ses déchets autrement...|Archives © jean-Paul Epinette - icimedia@free.fr

Depuis la mise en place de la redevance incitative, le service environnement a constaté une baisse très sensible des dépôts d’ordures ménagères et une augmentation des dépôts dans les bacs jaunes et bleus. On trouve encore parfois des sacs posés près des bacs ou sur quelques trottoirs, mais il s’agit d’exceptions...

— Par Marie-Christine Deblache, conseillère municipale de Villeréal.



Ce résultat provisoire constitue une évolution très satisfaisante des habitudes de chacun d’entre nous et il faut féliciter celles et ceux qui ont permis ces modifications significatives en un laps de temps aussi court !

Les efforts vont se poursuivre maintenant avec les associations ainsi qu’avec les forains des marchés. Jusqu’à présent les communes mettaientdes bacs à la disposition des forains pour évacuer les déchets issus de leur étal à la fin du marché.

Avec la redevance incitative, si ce système était maintenu, chaque commune supporterait des frais importants sur l’année pour évacuer ces déchets. Une réunion de concertation intercommunale a eu lieu en mars dernier, en présence des maires ou des élus des quatre communes qui accueillent des marchés : Cancon, Castillonnès, Monflanquin et Villeréal.

À partir du 1er juin

Le principe de la redevance incitative repose sur le fait que chacun est responsable de ses déchets et que le coût doit en être assumé par ceux qui les produisent. En conséquence, décision a été prise à l’unanimité : à partir du 1er juin, les bacs seront supprimés et chaque forain devra repartir avec ses déchets.

Cela fonctionne déjà ainsi sur le marché de Castillonnès.

Par ailleurs le maire de Villeréal a reçu à son domicile un tract anonyme intitulé « Non à la redevance incitative ». Il est regrettable que, sur un sujet qui concerne tout le monde, le ou les auteurs aient choisi ce mode de « communication » qui ne mène à rien.

Un peu de courage : si vous avez des idées ou des propositions sur ce sujet ou sur un autre, vous écrivez en signant votre courrier et le maire ou un responsable de la communauté de communes vous recevra pour écouter vos arguments et apporter des réponses.


 

 

 

 

 

 

28/04/2019