31/10/2020

Re-Confinement › G. MOLIÉRAC : LA SOLIDARITÉ PLUTÔT QUE LA DÉSOBÉISSANCE

Le maire de Villeréal ne veut pas inciter les professionnels à une désobéissance qui se retournerait contre eux...|Archive © Jean-Paul Epinette


Le mécontentement est grand chez les commerçants, les artisans et de très nombreux professionnels après l'annonce des modalités du second plan de confinement de notre pays.

Dans de nombreuses communes, le maire a pris un arrêté pour passer outre et autoriser l'ouverture.

Sollicité par de nombreux Villeréalais, le maire vient de publier le communiqué de presse qui suit...



Depuis vendredi et ce premier jour de confinement, j’ai rencontré nombre de citoyens, de commerçants et artisans. Tous m’ont fait part de leur colère et de leur indignation, suite aux mesures prisent par le gouvernement jusqu’au 1er Décembre.

Je partage ce ressentiment. Plusieurs de mes collègues maires ont pris des arrêtés autorisant l’ouverture des commerces. Cette démarche vise à défendre l’économie locale et dénoncer une concurrence faussée entre petits commerces et grandes enseignes.

Malheureusement ces arrêtés n’ont aucun poids face au décret gouvernemental du 29 octobre dernier. Ils sont donc nuls et non avenus dès leur parution. Je ne prendrai pas cet arrêté, pour ne pas exposer les commerçants dits « non essentiels » à des amendes.

Aujourd’hui je préfère trouver des solutions concrètes pour que les indépendants puissent maintenir une activité même s’ils ne peuvent pas accueillir du public en leurs murs.

Dès lundi, le sujet sera évoqué en bureau de la communauté de communes, qui détient la compétence économique. Je préfère militer pour que les grandes surfaces bloquent l’accès à des rayons non essentiels, à l’instar de l’Intermarché de Villereal.

Je préfère faire pression sur nos parlementaires pour qu’ils décident, lors du vote à l’assemblée nationale cette semaine, de la réouverture des petits commerces et de l’encadrement renforcé dans les grandes surfaces.

À l’heure où les pouvoirs publics prônent la revitalisation des centre villes et des centre bourgs et la redynamisation du commerce de proximité, je souhaite ardemment que ce message porte par l’ensemble des Maires de France soit entendu et suivi d’effet par le gouvernement.

L’heure n’est pas à la désobéissance mais à la solidarité. Les mesures sont drastiques mais elles doivent être équitables.

Bon courage à toutes et tous, Et respectez les gestes barrières pour sortir rapidement de cette crise.

Guillaume MOLIÉRAC
Maire de Villeréal


 

 

31/10/2020