TOURNÉ EN L-&-GNE, PRÉSENTÉ À CANNES, PROJETÉ À CINÉ 4 - Villeréalinfos.fr
02/06/2018

"En Guerre" › TOURNÉ EN L-&-GNE, PRÉSENTÉ À CANNES, PROJETÉ À CINÉ 4

Ciné 4 à invité le scénariste Olivier Gorce pour présenter son film, dimanche prochain...|Photo DR

Ciné 4 crée l'évènement, dimanche, en organisant une Soirée Spéciale autour du film "En Guerre" qui était en compétition, cette année, au Festival de Cannes, et dont le scénariste, Olivier Gorce (César 2012), sera l'invité d'honneur. La particularité de ce film tient dans le fait qu'il a été presque entièrement tourné en Lot-et-Garonne, notamment à l'usine de Fumel...



Le tournage a eu lieu à l'automne 2017 au sein de l'usine métgallurgique de Fumel. Ce site, fondé en 1847, était tout à fait désigné pour servir de cadre au film de Stéphane Brizé qui raconte la lutte d'un millier de salariés refusant la fermeture de leur usine.

Au plus fort de son histoire, « La PAM » (Pont-à-Mousson), a fait travailler près de 4 000 personnes . Puis, avec les années 70, de reprises en plans sociaux successifs, l'usine a connu un déclin de plus en plus marqué. Inéluctable. «En Guerre», le film, compte une histoire qui pourrait être celle de Fumel.

Le pitch : Malgré de lourds sacrifices financiers de la part des salariés et un bénéfice record de leur entreprise, la direction de l'usines Perrin Industrie décide la fermeture totale du site. Promesses non respectées, accord bafoué... les 1 100 salariés déclarent l'état de guerre.

La fiction ne pouvait être plus proche de la réalité. En janvier 2014, le journal Sud Ouest avait  titré au sujet de Fumel : "Ce sera la guerre !"

Ce sera la guerre ! titrait déjà le journal Sud Ouest alors que José Gonzalez haranguait ses camarades de MetalTemple... - Photo DR

Une fiction comme en réalité

Au moment du tournage, Métal Temple Fumel connaissait des déboires depuis longtemps. En 2014, l'entreprise qui employait plus de 200 salariés, avait perdu un de ses plus gros clients, Caterpillar.

L'année suivante, après trois mois de grève et 93 licenciements, l'Italien Gian Piero Cola avait racheté l'entreprise avant qu'elle ne soit à nouveau placée en redressement judiciaire à l'automne 2016.

Aujourd'hui, 38 personnes seulement y travaillent encore.

Le réalisateur, Stéphane Brizé, qui avait auparavant signé "La loi du marché", a donc trouvé à Fumel le cadre idéal pour son film. Le décor mais aussi et surtout les acteurs. Amateurs mais authentiques. Diablement crédibles, parce que sincères, au point que l'on peut difficilement les qualifier de "figurants".

C'est la chair de ce film dans lequel le comédien Vincent Lindon incarne Laurent Amédéo, le porte-parole des travailleurs qui refusent une  décision brutale et vont tout tenter pour sauver leur emploi...

Ciné 4 à Castillonnès - Dimanche 3 juin à 20h30,  Soirée rencontre autour du film "En Guerre" en présence du co-scénariste, le Bergeracois Olivier Gorce (César de la meilleure adaptation 2012) qui viendra parler du film et de son métier de scénariste, et répondra aux questions du public.


 

 

 

 

02/06/2018