01/01/2021

Vœux 2021 › GUILLAUME MOLIÉRAC : « VOTRE DYNAMISME EST NOTRE FORCE »

Mars 2020 : la transition municipale aura été durement affectée par la crise du Covid-19...|Photo © Jean-Paul Epinette


L’année est finie — et quelle année ! – et la nouvelle déjà entamée.

C’est l’occasion pour beaucoup d’entre nous de faire le bilan des douze mois écoulés durant lesquels nos certitudes ont totalement changé de physionomie.

L’heure de dresser le bilan pour la municipalité, bien sûrs, au terme d’une année 2020 très particulière.

Élu à la veille de la crise sanitaire, le maire de Villeréal, Guillaume Moliérac à qui Pierre-Henri Arnstam a transmis l'écharpe tricolore, répond à nos interrogations...



2020 restera une année au-delà de l’ordinaire ?

Pour un début de mandat, j’avoue que j’imaginais cela différemment. Effectivement, 2020 restera une année extra- ordinaire, et j’espère de tout cœur qu’elle sera unique en son genre.

La fin d’année c’est évidemment le moment où l’on dresse des bilans, où l’on regarde dans le rétro. Il s’en est passé des choses ces douze derniers mois !

Tout avait pourtant si bien commencé. En février nous inaugurions la nouvelle maison de santé de Villeréal, très beau bâtiment qui allait permettre d’accueillir de nouveaux professionnels de santé, ainsi qu’offrir à notre ADMR des locaux mieux adaptés.

Pour ma part, ce début d’année était une période excitante avec la préparation des élections municipales. Si le suspense était très relatif quant au résultat, il n’en demeurait pas moins que se sont des moments forts pour les candidats.

Et c’est là que tout s’est enchainé. Deux jours avant le scrutin, le président de la République annonçait le confinement, les mesures barrières…

Et bien que les électeurs villeréalais n'aient eu besoin que d'une seul tour de scrutin, la nouvelle équipe municipale n'aura pu s’installer définitivement que fin mai.

Rappelons-nous la bataille des masques, la querelle sur la norme AFNOR, la course au gel hydro-alcoolique, à la farine, au papier toilette dans certains rayons de supermarché.

Souvenons-nous de ce premier confinement, de mars au mois de mai. De l’école à la maison, des visios-conférences dans le salon.

Pour autant, il nous faut être résolument optimiste 

Optimiste oui. Disons qu’il y a toujours une éclaircie en vue après la tempête. En plus de la crise, Villeréal a connu un drame avec l’incendie de la pâtisserie. Un évènement qui par miracle n’a pas été plus dévastateur.

Après le choc de 2020, en 2021 viendra le temps de la reconstruction. La municipalité a repris le cours de ses travaux, avec la salle multi-activités de l’école élémentaire, et déjà, le projet de rénovation énergétique de la maternelle.

La fibre optique est arrivée, nous en parlerons dans le prochain numéro du journal de Villeréal qui paraîtra le 11 janvier.

Oui, 2020 a été une année franchement pourrie. Mais, je suis un éternel optimiste. Levons la tête en nous disant qu’en 2021 ce sera sans doute mieux.

À toutes et tous, je souhaite les meilleures fêtes de fin d’année possibles. Prenez soin de vous, de vos proches, soyons bienveillants entre nous. Votre dynamisme est notre force.


 

 

01/01/2021