11/05/2022

Théâtre › "ALPHONSE, UNE HISTOIRE D'AMOUR"...

|

Marie-Christine et Jean-Marie Deblache accueillent le public dans leur ferme de Grange-Neuve ce samedi 14 mai à 20h pour un spectacle tiré d'une nouvelle écrite par Marie-Hélène Lafon : "Alphonse", publiée dans le livre "Histoires", prix Goncourt de la nouvelle 2016. André Le Hir a adapté ce texte pour la scène, pour le festival Off d'Avignon 2018, et le joue depuis dans toute la France, marquant les spectateurs par sa finesse, la délicatesse et la force émotionnelle de son jeu.




L’écriture de Marie-Hélène Lafon est rude, tendue, sans concession, et dans le même mouvement, d’une sensualité absolue. C’est un souffle violent et terrien qui vous empoigne et ne vous lâche plus. C’est organique, ça s’organise dans le corps, par le corps. Dans ce labour des mots, de la langue, advient une poésie inédite, totale. Alphonse, héros tragique, est mis à l'écart du monde agricole dans lequel il traîne sa "vie minuscule". Le médecin avait dit « retardé ». Pas vraiment un homme, pas une femme non plus dans un corps d'homme, il est relégué aux travaux de couture (qu'il aime, du reste), caché du regard des Autres. Quand le coeur d’Alphonse flanche, c’est tout son corps qui se débat dans la souffrance, alors on le cache ailleurs, dans une institution psychiatrique.

 

L'histoire :

L’arrivée d’Yvonne à la ferme, bonne à tout faire, souillon promise aux eaux de vaisselle, penchée sur les buées des lessives sempiternelles et comme née d’elles, jeune fille de 17 ans figée dans un corps de petite fille après un viol, va bouleverser la vie d’Alphonse : ils sont du même monde sensible et vont peu à peu se
reconnaître, s’apprivoiser, s’aimer comme ils peuvent, comme ils savent, comme ils sentent...
Dans ce texte épique et bouleversant, Marie-Hélène Lafon donne la parole à ceux qui l'ont perdue, ou ne l'ont jamais eue, ou n'ont jamais pu ou su la prendre. De leur silence naît une parole poétique et théâtrale, de l’ordre du sacré.


A propos du spectacle :

« C'est un homme debout, c'est un homme seul, vêtu de blanc ; les autres le cernent et son corps tient, il fait face. Il porte des mots, les mots d'une histoire de silence ; il les porte, il les incarne, les mots sortent de son corps et un monde se met à exister sur la scène. Un monde. » Marie-Hélène Lafon.

 

RDV ce samedi 14 mai à 20h.

L’entrée est libre, un chapeau sera mis à disposition pour une participation volontaire à la fin du spectacle.

Pour une organisation plus facile, il est recommandé de vous inscrire :

  • ferme.de.grangeneuve@gmail.com
  • 06.84.34.09.87

11/05/2022